Casier judiciaire

LA TRANSPARENCE C'EST MAINTENANT

Les affaires qui secouent la campagne présidentielle nous montrent une triste image du débat politique. Comme toujours, cela favorise les extrémistes et les populistes.

Pourtant il y a du positif. J'y vois en effet plutôt la démonstration d'une démocratie qui fonctionne normalement avec une presse et une justice libres.

Que nous enseignent les révélations de ces dernières semaines ? L'affaire Cahuzac fut un déclencheur salutaire. Nous avons voté en 2013, et cela honore la majorité parlementaire, des lois relatives à la transparence de la vie publique. François FILLON a systématiquement voté contre tous les textes renforçant l’indépendance de la justice et favorisant la transparence de la vie politique.

Désormais le patrimoine des ministres est connu, désormais 13 000 décideurs publics sont tenus d'établir leurs déclarations d'intérêt, désormais les députés doivent également faire une déclaration de patrimoine, désormais avec la création de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique et la création du parquet national financier plus personne n'est à l'abri. Daniel Lebègue, président de l'antenne française de Transparency International, O.N.G. présente dans 110 pays chargée de lutter contre la corruption et de promouvoir la transparence, a déclaré il y a quelques jours, dans un article paru dans le Parisien, que notre pays avait fait en quatre ans des progrès considérables et que nous étions devenus tête de classe de l'Europe. L’OCDE place désormais la France à la deuxième place du classement mondial des gouvernements ouverts.

J'ai bien conscience cependant qu'il faut aller plus loin.

Ainsi, je suis favorable à une totale transparence sur les indemnités des parlementaires, à une totale transparence sur la rémunération des assistants, à l'interdiction d'employer des membres de la famille pour les parlementaires. Par ailleurs l'obligation de fournir un extrait de casier judiciaire pour les candidats aux élections a été adoptée par les députés en première lecture.

Pour ma part, je publie toutes les informations sur mon site internet et je suis l’auteur de plusieurs propositions de loi sur la rénovation de nos institutions et d’une question écrite sur l’obligation de fournir un casier judiciaire vierge pour tous les candidats à une élection.

Voilà pourquoi plutôt que d'adhérer à la thèse du "tous pourris" nous devons nous féliciter de cette transparence et de ces mesures nouvelles.

Ppl 1Ppl 2